Ikok #Bassa

Yields: 4 Servings Difficulty: Difficult Prep Time: 1 Hr 30 Mins Cook Time: 2 Hr Total Time: 3 Hr 30 Mins

Appelez comme vous le sentez, Okok chez les Béti; Eru chez les peuples du Nord-ouest et du Sud-ouest; Ikok chez les Bassa; Ikiokio chez les Yambassa; Kiwa chez les Bafia; Koko à Bissom et Yokadouma; Ekoke chez les Douala; Kôgè chez les Bankon; Ekok chez les Bakaka; et Mbiare dans les ménages et milieux publics (gargotes, marchés et restaurants) des centres urbains. Le genre Gnetum spp. de par son nom scientifique, représente des lianes dioïques avec des feuilles simples et opposées. c’est une liane sub-spontanée dans les jachères forestières qui possède des vertus alimentaires, médicales et culturelles. Les feuilles de Gnetum spp sont utilisées comme antiseptique, comme traitement contre l’hémorroïde. Les feuilles. Les feuilles fraîches sont broyées pour neutraliser les effets de l’alcool et le pays « bulu » utilise les feuilles pour traiter le rhume. Les feuilles de Gnetum spp améliorent la production du sang dans l’organisme humain. Ces feuilles sont aussi utilisées pour le traitement de la rate.

Au Cameroun, Gnetum spp. est largement utilisée par les communautés sur le plan socio-économique, nutritionnel, culturel et médical. C’est le mets qui fait l’unanimité de tous sur le plan gastronomique. Tout le monde mange le IKOK et le trouve bon quel que soit la façon que vous le prépariez : Dans un jus de noix de palme avec beaucoup d’arachide et du sucre comme chez nos voisins Béti ; mélangé aux épinards sauvages (Saba-Saba) avec le kanda (Peau de bœuf) et de l’huile rouge à souhait comme chez nos frères du Nord et Sud-ouest ; plutôt dans un jus de noix de palme ou de l’huile rouge avec un peu d’arachide, et un peu de pistache comme chez les Bafia et Yambassa ; ou tout simplement découpé et macéré dans de l’huile comme chez les Pygmées… la liste des différentes façons de préparer le IKOK est loin d’être exhaustive. Aujourd’hui la recette qui nous intéresse est celle des Basaa. Bien que différente aussi selon les régions, nous allons essayer de rester au juste milieu afin que tout le monde puisse apprécier.

Ingredients

0/7 Ingredients
Adjust Servings

Instructions

0/5 Instructions
  • Triez les écrevisses pour les débarrasser de déchets et les écraser pour obtenir une poudre farineuse. Préparez votre poisson fumé (enlever les déchets, la peau et les arêtes) et tremper le poisson nettoyé dans de l’eau tiède.
  • Mettre à bouillir les arachides pendant 10 minutes. Les écraser à la meule ou au robot pour obtenir une pâte molle, réservez ! On peut aussi écraser l’arachide juste après le trempage de 30 minutes sans cuisson préalable. Dans ce cas, on les intégrera directement au mélange okok /sauce graine en début de cuisson.
  • Faire cuire pendant 30 minutes dans 2 litres d’eau, les noix de palme préalablement lavées. Une fois les noix cuites, les piler afin d’obtenir une sorte de hachis. Dans une petite bassine, passez ce hachis dans un premier bain avec 50 cl d’eau tiède ou à température ambiante. Passez le liquide épais dans la passoire pour recueillir la pulpe dans une grande casserole. Renouvelez l’opération si nécessaire en utilisant le reste de l’eau tiède.
  • Ajouter l’okok, à la sauce graine obtenue, et porter à ébullition sur feu vif pendant 30 minutes. Y ajouter ensuite le poisson. Poursuivre la cuisson pendant 30 minutes, en remuant de temps en temps. Au bout d’une heure, ajoutez la pâte d’arachide fraîche ou grillée, la poudre d’écrevisses, saler et remuer en laissant mijoter 30 minutes. Recouvrir la casserole de moitié afin de faciliter l’évaporation de l’eau, pendant 10 minutes à un quart d’heure. Laissez le tout cuire en remuant le mélange constamment. Au bout de 20 minutes vérifiez la cuisson et ajuster l’assaisonnement. Mélanger et laisser cuire encore une dizaine de minutes. Votre okok est prêt lorsque les feuilles sont tendres au goûter et la sauce de légumes consistante.
  • Servir chaud ou tiède accompagné de préférence de tubercules de manioc ou de taro.

Notes

Pour que vos feuilles d’okok s’attendrissent rapidement, vous pouvez les faire revenir dans un peu d’huile de palme ou bien les mettre dans un sachet hermétiquement fermé et placer le sachet d’okok au-dessus des noix de palme lorsque vous les faites cuire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *